Cols mythiques de la Drôme : trois ascensions incontournables pour les passionnés de vélo

Le col de Rouset, situé à la jonction de Die et de Saint-Agnan-en-Vercors, s'élève à 1 249 mètres.

Col de Rousset : une porte vers le haut Vercors #

Son parcours de 19,7 km offre un défi considérable avec un dénivelé de 864 m et une pente moyenne de 4,4 %. Les cyclistes y sont mis à l’épreuve, surtout dans les sections raides.

Ce col a marqué l’histoire du cyclisme, figurant dans plusieurs éditions du Tour de France et du Critérium du Dauphiné. Les amateurs de vélo trouvent dans cette ascension un mélange parfait de challenge et de splendeur naturelle, avec des panoramas qui captivent à chaque tournant.

Col de Perty : un panorama exceptionnel sur le Mont Ventoux #

Le col de Perty fait la liaison entre Montauban-sur-l’Ouvèze et Laborel. Perché à 1 302 mètres d’altitude, ce col offre une ascension de 18,1 km. Avec un dénivelé de 698 m et une pente moyenne de 3,9 %, il est moins abrupt que d’autres, mais toujours exigeant.

À lire Îles grecques : trouvez la perle méditerranéenne qui correspond à votre personnalité

De son sommet, les cyclistes jouissent d’une vue imprenable sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes. L’histoire du col en tant qu’étape de la Tour de France ajoute à son prestige et le rend d’autant plus attrayant pour les cyclistes en quête de conquêtes mythiques.

Découvrez si vous pouvez gérer l’intensité des 5 boîtes de nuit les plus exclusives de Las Vegas

Col de la Bataille : un voyage à travers le Vercors #

Le col de la Bataille, culminant à 1 313 mètres, est le plus haut des trois cols présentés. Reliant Chabeuil à Léoncel, ce col de 8,4 km propose un dénivelé de 442 m. La pente moyenne de 5,3 % le rend accessible tout en présentant un certain défi, notamment les jours de vent fort.

Les paysages offerts tout au long de la montée, comme les gorges d’Omblèze et la Tête de la Dame, sont spectaculaires. Ce col, bien que moins connu, a également été une étape du Tour de France, ce qui ajoute à son charme et son intérêt pour les aficionados du vélo.

Prêts pour une aventure cycliste inoubliable? Voici les trois cols à ne pas manquer :

  • Col de Rousset: la montée majestueuse du Vercors.
  • Col de Perty: une vue envoûtante sur le Mont Ventoux.
  • Col de la Bataille: un parcours pittoresque et accessible.

FAQ:

  • Quel est le col le plus difficile parmi ceux présentés?Le col de Rousset, avec ses pentes abruptes et son dénivelé important, représente le plus grand défi.
  • Y a-t-il des services disponibles sur ces cols pour les cyclistes?Les cols sont équipés de zones de repos mais il est conseillé d’apporter ses propres provisions et matériel de réparation.
  • Quelle est la meilleure période pour escalader ces cols?La période idéale s’étend de mai à septembre, lorsque les conditions météorologiques sont généralement clémentes.
  • Dois-je être un cycliste expérimenté pour tenter ces ascensions?Il est recommandé d’avoir une bonne condition physique, mais le col de la Bataile est accessible aux cyclistes de tous niveaux grâce à sa pente modérée.
  • Comment puis-je accéder aux points de départ des cols?Les trois cols sont accessibles en voiture, ce qui permet de planifier facilement des trajets en boucle ou des ascensions spécifiques.

Parcdeslibertes.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

4 avis sur « Cols mythiques de la Drôme : trois ascensions incontournables pour les passionnés de vélo »

  1. Très bel article! Juste une question, vous pensez que le Col de la Bataille peut vraiment être fait par un débutant? J’ai un peu peur de me lancer 😅

    Répondre
  2. C’est dommage que l’article ne mentionne pas les possibilités de ravitaillement sur ces parcours. Quand on fait du vélo en montagne, savoir où on peut trouver de l’eau et de la nourriture c’est crucial!

    Répondre
  3. Superbe résumé des cols! Je planifie une sortie avec des amis le mois prochain et cela semble parfait. Merci pour ces précieuses informations 👍

    Répondre
  4. Le Col de Perty a une vue sur le Mont Ventoux? Vraiment? J’ai grimpé l’année dernière et je dois dire que je n’ai pas remarqué… Peut-être que la brume me jouait des tours, ou peut-être que cet article exagère un peu. 😒

    Répondre

Partagez votre avis